L’industrie manufacturière wallonne fait sa révolution

Préserver sa compétitivité pour lutter contre la désindustrialisation progressive, voilà un des défis auquel doivent faire face au quotidien les entreprises manufacturières wallonnes.

Comment garantir une qualité de produits irréprochable ? Viser le « bon du premier coup » ? Être capable de produire de petits volumes au prix de la grande série en optimisant les coûts et en organisant la production de façon flexible ? Offrir des délais d’exécution de plus en plus courts, maximiser l’utilisation des ressources matérielles, énergétiques et humaines…? Voilà toutes les questions auxquelles il faut impérativement trouver des réponses.

La crise sanitaire actuelle démontre et accentue l’importance pour les entreprises manufacturières en particulier, de construire des processus industriels plus agiles et plus pérennes, capables de rebondir dans ce monde en perpétuel changement.

Les entreprises manufacturières doivent donc s’adapter pour rester compétitives. Pour ce faire, de nombreux acteurs industriels misent fortement sur l’Industrie 4.0.

L’enjeu principal pour les entreprises consiste à définir les transformations et à sélectionner les technologies appropriées à leurs défis, qui leur offriront un avantage concurrentiel.

Pour aider les entreprises manufacturières, Agoria, en collaboration avec Sirris, a mis au point la méthodologie « Made Different ». Basée sur sept transformations, ce référentiel permet aux entreprises de connaître leur situation actuelle et de définir des projets de transformation pour les emmener vers une Factory of the Future (FoF). Depuis de nombreuses années, Agoria et Sirris sensibilisent, soutiennent et accompagnent les entreprises du secteur technologique afin qu’elles amorcent efficacement ces transformations et atteignent leurs objectifs.

Consciente de l’importance de ces enjeux pour les autres secteurs manufacturiers wallons, cette méthodologie a été mise à leur disposition pour répondre à la stratégie numérique adopté par le Gouvernement wallon dès 2015. Elle est actuellement utilisée comme référence dans les nombreuses initiatives développées dans le programme «  Industrie du Futur » lancé en juin 2020 par le Gouvernement wallon et conduit par l’Agence du Numérique. Ce programme, qui aborde spécifiquement les enjeux de l’industrie 4.0 en Wallonie, rassemble 37 partenaires (fédérations, pôles de compétitivité, centres de recherche, cluster, centres de compétences, acteurs de développement économique, partenaires financiers).

Grâce à ce programme, les actions de sensibilisation ont été amplifiées, un cours en ligne a été développé (retrouvez-le ici) et chaque entreprise manufacturière wallonne peut  bénéficier pendant 10 jours d’un expert 4.0 pour la réalisation d’un diagnostic de ses processus de production et l’établissement d’un plan d’action personnalisé. Bon nombre de membres ont déjà bénéficié de cet accompagnement.

Des actions sont également prises pour redorer le blason de l’industrie manufacturière en Wallonie, en Belgique et à l’étranger. Elles récompensent les entreprises qui investissent dans la numérisation et dans des processus et des produits intelligents. C’est ainsi que les  Factory of the Future Awards sont remis chaque année. Pour obtenir ce titre convoité, les entreprises doivent obtenir au moins une cotation de quatre sur cinq dans chacun des 7 domaines de transformation de la méthodologie Made Different. Cela se réalise lors d’un audit poussé, mené par des experts indépendants. Actuellement, la Belgique compte 42 FoF dont 8 en Wallonie. Parmi ces dernières, nous retrouvons 7 membres d’Agoria (JTekt Torsen, AW Europe, Valeo, Stas, Alstom, Jumo et Delhez Tôlerie).

Parce que l’humain est une composante essentielle à la transformation des entreprises, Agoria Wallonie apporte également son support à différents projets régionaux comme le projet Interreg 40Ready porté par le SPW et qui a pour but de renforcer la capacité des PME à se lancer dans l’Industrie 4.0 en développant les compétences numériques des travailleurs

Agoria Wallonie œuvre continuellement à la mise en place d’outils qui aideront les entreprises manufacturières wallonnes. C’est ainsi qu’elle a répondu à l’appel lancé par le Service Public Wallon-Economie Emploi Recherche (SPW-EER) pour la mise en place d’un European Digital Innovation Hub (EDIH). Ce projet est porté par un consortium de partenaires :

  • les Centres de recherche agréés Sirris, Multitel, CETIC, Cenaero ;
  • les pôles de compétitivité Logistics in Wallonia et Mecatech ;
  • Hestia  partenariat entre IDELUX et l’European Space Agency (ESA)  et l’Agence du Numérique).

L’EDIH « Industrie 4.0 » aura pour objectif d’accélérer la transformation numérique des entreprises manufacturières dans la perspective du développement de l’industrie 4.0 en Wallonie au travers de 4 types de services vers les PME :

  • sensibilisation, accompagnement, expertise technologique et démonstration (tester avant d’investir),
  • formation et développement des compétences,
  • recherche de financement,
  • mise en réseau et suivi de l’écosystème d’innovation (besoins des entreprises et offre de solutions).

EDIH « Industrie 4.0 » s’appuiera également sur l’adoption de 4 technologies clés (l’intelligence artificielle, l’internet des objets, le calcul haute performance et la cybersécurité). Il abordera l’ensemble des processus qui assurent la gestion de bout en bout, de l’amont à l’aval, des flux de marchandises, des processus de production et des flux d’informations associés. Coordonné par Agoria Wallonie, ce projet a déjà passé les 2 étapes de sélection organisées par le SPW-EER et intègre ainsi la liste des 12 candidats « European Digital Innovation Hubs » pour la Belgique. La sélection européenne aura lieu dans les prochains mois avec, s’il est retenu, un démarrage du projet prévu en janvier 2022 pour une période initiale de 3 ans (renouvelable pour 4 années supplémentaires). Entre 3 et 6 EDIH seront financés sur le territoire belge.

  source : agoria

Merci à Michel Pezzin pour sa contribution